La Bête à Bon Dieu
Henri IV, le réconciliateur
Par François Bayrou
vendredi 9 février 2007, par Richard Bennahmias

Le parcours flamboyant du « roi libre » ne pouvait que fasciner François Bayrou, Béarnais et l’un de ses lointains successeurs à la tête du Parlement de Navarre. L’homme politique se fait écrivain pour raconter la vie du souverain préféré des Français, historien pour comprendre l’entreprise de réconciliation nationale qu’a réussie Henri IV.
Accueil du site > Humeurs > Coups de coeur > Henri IV, le réconciliateur

Henri IV vivait dans le siècle le plus déchiré de l’histoire de France. Il a poursuivi sans cesse l’ambition de réconcilier les Français. François Bayrou a fait revivre ce destin qui démontre que rien n’est inéluctable, car ce sont les hommes qui font l’histoire.

Henri IV est un enfant de la guerre, objet de la haine amoureuse et politique entre sa mère, âme du parti protestant, et son père, chef de l’armée catholique. Il est marqué par la tragédie, puisque son mariage avec Marguerite de France, la reine Margot, donne le signal du massacre de la Saint-Barthélémy.

Prince d’un Etat libre au pied des Pyrénées, il part à la conquête de son royaume. Prince protestant devenu roi catholique, il réussit l’impossible défi de ressouder la nation, par-delà les différences religieuses : c’est l’édit de Nantes. Meurtri mais enrichi par la vie, il se révèle habile, intelligent, courageux, opportuniste mais généreux. S’ouvre alors une période de redressement rapide pour la France, financier, économique, politique et moral ; redressement trop tôt interrompu par la mort tragique de ce grand roi, l’un des plus modernes de tous les temps.