La Bête à Bon Dieu
L’éthique en mal de fondements
Accueil du site > Éthique > L’éthique en mal de fondements
Le développement exponentiel des technosciences remet fondamentalement en cause les croyances au moyen desquelles notre humanité gère sa relation avec l’univers. Dans un contexte en perpétuel changement, le Christianisme est-il encore en mesure d’offrir des perspectives éthiques et morales pertinentes ?
Articles de cette rubrique
  • L’ébranlement des fondations
    1er août 2006, par Richard Bennahmias
    Le développement exponentiel des découvertes scientifiques et de leurs applications techniques remet radicalement en question toute prétention à s’assurer des fondements d’une éthique, chrétienne ou non.

  • La dignité propre de l’éthique
    1er août 2006, par Richard Bennahmias
    Une fois évacuée la question des fondements, quelle valeur et quelle signification attribuer au questionnement éthique tel qu’il est suscité par l’évolution incertaine de notre monde ?

  • Le retour à la croyance du pragmatisme
    1er août 2006, par Richard Bennahmias
    Le pragmatisme privilégie l’action au détriment de la contemplation. Pour lui, nos conceptions ne valent que par leur incidence pratique. Le savoir n’est à cet égard qu’un réseau de croyances efficaces. L’ordre de la foi est ainsi réintroduit dans la processus d’adapation de l’humanité à son environnement en quoi consiste le dévelppement techoscientifique.

  • Un pragmatisme chrétien ?
    Le Christianisme peut-il encore offrir des perspectives ouvertes sur l’avenir ?
    2 août 2006, par Richard Bennahmias
    Il y a au moins un argument pragmatique qui, même s’il manque d’élégance, plaide en faveur du Christianisme, c’est sa longévité. L’affirmation pragmatiste selon laquelle le simple fait que nous existons implique que la plupart de nos croyances sont probablement vraies vaut pour le Judaïsme et le Christianisme.

  • Réinvestir le champ de la culture
    2 août 2006, par Richard Bennahmias
    Il est naturellement tentant de chercher à endiguer la menace que le développement incontrôlé des technosciences fait peser sur notre espèce en lui opposant des limites. Le Christianisme a d’autres atouts pour faire valoir la pertinence des perspectives éthiques et morales qui sont les siennes. Il s’agit pour lui de participer à l’invention de l’avenir